Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Super-Zouzou et… ses habitudes et rituels…

habitudes.jpg

 

 

Super-Zouzou est un petit garçon sensible. Chaque changement, même anodin, peut avoir des répercussions démesurées chez lui. Il se met dans des états pas possibles, pour des choses « sans importance ».

 

Comme la fois où il a pleuré toutes les larmes de son corps parce que je changeais sa housse de couette pour la laver… Comme la fois où il n’a jamais voulu qu’on jette une pub à la poubelle. Comme hier, quand il a vu que Nounou avait changé sa nappe alors qu’il était à la sieste…

 

Toutes ces petites choses auxquelles on ne pense pas paraissent le toucher au fond de son cœur. Comme si on changeait ses repères vitaux…

 

 

Pour tous ces « détails », on essaye de le raisonner.

Je lui explique qu’il est nécessaire de faire telle ou telle chose, pour telle et telle raison, mais que cela ne change rien à la vie. Que les draps sont remplacés et qu’il les retrouvera une fois sorti du sèche-linge. Que cette pub est périmée et ne sert donc plus à rien.

Je prends le temps de lui expliquer, de le raisonner et le calmer.

 

 

Et à côté de ça, pour le quotidien plus « classique » j’essaye de garder des « rituels » pour le rassurer. Chaque détail compte, et il est important pour lui qu’on n’oublie pas.

Un peu comme certains « tocs », ou légères formes d’autisme… (La comparaison est peut être extrême, mais certaines situations m’y font réellement penser.)

 

 

Le coucher par exemple est devenu un réel rituel à la maison.

Ainsi, chaque soir, après un petit câlin sur le canapé, Super-Zouzou me demande de l’emmener au dodo. Mais il veut être porté « comme un bébé » (allongé dans mes bras). Après un bisou à son papa, je l’emmène dans son lit. Il boit une gorgée d’eau, s’allonge avec ses doudous, et me dit bonne nuit. Je le borde, quitte la chambre en laissant la porte ouverte, et éteint la lumière du couloir.

Un coucher classique. Sauf si on ferme légèrement la porte. Sauf si on oublie d’éteindre la lumière du couloir. Dans ce cas, impossible pour lui de dormir, et il appelle…

 

Et ce qui m’épate, c’est que ce rituel disparaît complètement si c’est son papa qui l’emmène au lit. Ou si on dort dans une autre maison…

 

 

Hypersensibilité, caprices, envies ?

Peu importe…

L’important pour moi est que mon petit garçon se sente bien dans sa vie, et ne ressente pas d’angoisses pour rien… Tout en modérant un tant soit peu cette grande sensibilité…

 

 

Et vous, vos petits ont aussi ce genre de comportement ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article