Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Pourquoi chaque femme mène sa grossesse différemment… Du projet bébé à l’accouchement…

 

Quand un couple décide de faire un enfant, il le fait à sa façon… Chaque cas est unique, et vit cette expérience comme il le souhaite…

Avant d’être moi-même enceinte, je ne savais absolument pas comment je gèrerai ma grossesse… Et puis, au final, comme à mon habitude, j’ai décidé de ne pas me prendre la tête… 

Ma belle-sœur, à l’inverse, a vécu sa grossesse (exactement en même temps que moi) d’une toute autre manière…

 

C’est ainsi que je me suis rendu compte que chaque grossesse est vécue différemment, pour le même aboutissement…

 

 

DECIDER DE FAIRE UN ENFANT

L’Amour et moi avons décidé de faire un enfant du jour au lendemain. Nous en parlions déjà depuis un certain temps, mais sans jamais avoir franchit le pas. Et puis lors d’un week end entre copains, alors que j’avais oublié ma plaquette de pilule, nous avons décidé que je ne reprendrai pas… C’est ainsi que nous avons arrêté tout moyen de contraception à l’arrache, en plein milieu d’une plaquette de pilule… Bébé viendrait quand il voudrait, nous ne voulions pas nous prendre la tête. Aussi, je n’en ai parlé à personne, surtout pas à un gynécologue…

 

Ma belle-sœur, quand à elle, a arrêté sa pilule à la fin d’une plaquette, en a tout de suite averti son gynéco, a utilisé des préservatifs le premier mois suivant l’arrêt de la pilule, a pris de l’acide folique et des compléments divers, a utilisé tests d’ovulation et tests de grossesse chaque mois…

 

Au final, pendant qu’elle et son mari se « prenaient la tête » à calculer, à stresser et à attendre « le bon moment », L’Amour et moi vivions au jour le jour, sans rien calculer, sans penser… C’est lorsque j’ai eu plus d’une semaine de retard de règles que j’ai décidé de faire un test de grossesse…

 

 

ANNONCER SA GROSSESSE

L’annonce d’une grossesse est pour moi un moment important. Elle doit se faire quand on se sent prêt…

L’Amour et moi avons attendu plus de 3 mois avant d’annoncer la présence de Super-Zouzou dans mon bidou… Nous souhaitions en effet garder cet état pour nous, pour en profiter sereinement sans être harcelés de questions…

 

Ma belle sœur, quant à elle, à annoncer sa grossesse une heure après avoir « pissé sur le bâtonnet »… Son mari et elle attendaient tellement cet évènement qu’ils ont souhaité en informer tout le monde dès les premières semaines de conception…

 

 

SUIVRE SA GROSSESSE

Après avoir fait mon test de grossesse, je n’ai même pas pensé à faire de prise de sang pour vérifier…J’ai téléphoné à mon médecin quelques jours plus tard, qui était en vacances durant 3 semaines. C’est ainsi que j’ai patienté avant d’être « sûre » que mon embryon était bien placé… Néanmoins, durant tout ce temps, je savais que tout irait bien…

J’ai ensuite décidé d’être suivie par mon médecin traitant chaque mois, et de n’effectuer que les échographies obligatoires chez un échographiste, dans l’hôpital où je n’accoucherai pas, notre déménagement étant prévu quelques semaines avant mon accouchement…

C’est ainsi que, encore une fois, j’ai patienté avant de prendre mes rendez vous « de contrôle », les réalisant à chaque fois dans les derniers jours des « dates prévues ».

 

A l’inverse, ma belle sœur avait planifié chaque rendez vous dès ses premiers jours de grossesse, réalisant ainsi ses échographies de contrôle dans les premiers jours « légaux »…

Elle pouvait ainsi m’expliquer les déroulements des échographies, et l’évolution de bébé…

 

 

CHOISIR SA SAGE-FEMME

Les cours de préparation à l’accouchement sont décrits comme « exceptionnels », « immanquables », « indispensables »…

Pour ma part, je n’avais pas plus envie que ça de m’y inscrire… Mais mon médecin me conseillant vivement de les faire, j’ai décidé de rencontrer une sage femme 1 mois avant ma date d’accouchement prévue (j’ai finalement accouché par césarienne 2 semaines avant terme…).

Ainsi, j’ai rencontré ma sage-femme plusieurs fois par semaine les jours précédent mon accouchement, ce qui m’a largement suffit…

 

Ma prévoyante belle-sœur, quant à elle, avait également anticipé ses cours de préparation à l’accouchement…

 

 

PREPARER L’ARRIVEE DE BEBE

Encore une fois, L’Amour et moi avons attendu le dernier moment pour préparer la chambre de bébé et toutes ses petites affaires… Il faut dire que notre appartement n’a été disponible que deux mois avant mon accouchement. Nous ne souhaitions pas nous « encombrer » d’affaires de bébé avant notre déménagement… C’est ainsi que tout a été préparé et acheté lors de mon congés maternité… Mais l’important, c’est que tout ait été achevé avant l’arrivée de Super-Zouzou…

 

Ma belle sœur, quant à elle, avait préparé intégralement la chambre de ma nièce avant même la fin de son 5ème mois de grossesse…

 

 

Au final, Aurore et moi avons vécu nos grossesses en même temps, de façon complètement différente… Des grossesses parfaites pour chacune d’entre nous, sans complication, sans soucis… Des grossesses qui auraient pu être similaires, mais préparées de façon complètement opposées…

Nos grossesses, nous les avons vécues chacune à notre façon, sans jamais nous juger, sans jamais critiquer les choix de l’autre… Et c’est ça qui nous a rendues encore plus complices, malgré nos différences…

 

 

Et vous, vous avez vécu quel genre de grossesse ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marlène 22/09/2015 11:01

c'est bien de voir comment se déroule deux grossesses différentes. Je crois que je suis plus dans le cas de ta belle soeur. Je n'ai pas encore commencé la conception étant donné que je suis encore sous contraception, mais je m'y prépare avec un rendez vous chez le gynécologue avant pour en parler. C'est aussi parce que j'ai des problème de santé pas encore résolu que je ne peux que me préparer et pas me lancer.
j'aimerais ne pas me prendre la tête et enlever mon stérilet n'importe quand ceci dit, par contre pour l'annonce, je préfère l'annonce tard, vers 3 mois... on verra comment ça se passera :D

working-mum 22/09/2012 08:19


c'est bien ça le principal: jamais se juger! moi: grossesse zen sans question, accouchement idem et après idem... pas très intéressant hein!??

Eniladlb 25/09/2012 14:44



Si, intéressant car c'est l'idéal (pour moi) ! Ne pas se prendre la tête, c'est top !