Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Le jour où… j’ai eu des jumeaux…

image001-copie-62.png

 

 

Pas de panique ni d’incompréhension, je n’ai pas accouché d’une paire de jumeaux ce week end…

Et là, je me dis « OUF »… Parce qu’avoir des jumeaux, depuis ce week end, je ne sais pas si j’en serais capable… (Bon, en même temps, si on m’annonçait que j’attends des jumeaux, j’en abandonnerais pas un hein, je m’adapterais…).

 

 

Non, ce week end, enfin, ce samedi, j’ai eu l’immense tâche joie de garder, en même temps, Super-Zouzou et sa cousine Super-Zélysée… Super-Zouzou 9 mois, Super-Zélysée 10 mois… Presque des jumeaux quoi. En tous cas, deux petits bébés du même âge, avec chacun leurs envies, leur caractère, leurs jeux, leur maladresse…

Et bien, avoir deux enfants du même âge, en même temps, ça demande de l’organisation… et de la patience ! Bon, heureusement, belle-maman était là (c’est elle à la base qui devait garder Super-Zélysée, mais comme je n’avais rien à faire, L’Amour faisant des travaux avec son frère, je me suis incrustée, et me suis prise au jeu…).

 

Alors petit résumé, mode bref, de mon samedi avec les petits…

 

Samedi, midi, j’arrive dans la cuisine. Super-Zélysée est là, dans sa chaise haute. Elle a faim. Super-Zouzou la regarde. Il me regarde, il la regarde, il sourit. Super-Zélysée le regarde, me regarde, agite les bras. J’installe Super-Zouzou dans un rehausseur. Il a faim. Je sors les petits pots. En enlevant l’opercule, je m’en envoie dessus. Tant pis. Je mets le premier pot dans le micro onde. Ca bip. Il n’est pas assez chaud. Je le remets. Super-Zélysée me regarde, regarde Super-Zouzou, me regarde, pique le jouet de Super-Zouzou. Super-Zouzou crie, jette le reste des jouets par terre. Les bébés ont faim. Je donne le premier petit pot à Belle-Maman. Elle commence à nourrir Super-Zélysée. Je mets le second petit pot dans le micro-onde. Il est trop chaud. Je souffle. Super-Zouzou a toujours faim. Je le nourris. On passe aux desserts. En ouvrant les opercules, je reçois encore des projections (mais put***, c’est quoi ce bord** ?). Les bébés mangent. Ils sont contents. Ils se regardent, me regardent, se regardent, se mettent à rire. A cause de mon pull tâché ? Je ne sais pas…

 

J’ai faim. Je prépare à manger pour les adultes. Les bébés jouent dans leurs chaises hautes. Les bébés se regardent, nous regardent, se regardent, décident qu’il est temps de sortir de là. Le repas brûle. Je l’arrête. Je sors les bébés. Je les pose sur le tapis. Super-Zélysée joue calmement, Super-Zouzou trotte partout à 4 pattes. Belle-maman et moi mangeons. Super-Zouzou arrive. Il ouvre un placard. Belle-maman dit « Non ! ». Super-Zouzou me regarde, la regarde, me regarde. Je dis « Non ! ». Super-Zouzou pleure. Il me regarde, regarde le placard, me regarde. Je dis « Non ! ». Super-Zouzou part. Super-Zélysée joue toujours. Nous finissons notre repas. Belle-maman débarrasse, je rejoins les bébés.

 

Super-Zélysée pue. Je la prends. Elle agite les bras. Elle est contente. Super-Zouzou joue. Je change Super-Zélysée. C’est différent par rapport à Super-Zouzou, je fais hyper gaffe. Je la repose sur le tapis. Je m’assieds. Super-Zouzou décide de grimper sur le canapé. Il y arrive. Il rit. Super-Zélysée décide qu’il ne doit pas y avoir QUE Super-Zouzou sur le canapé. Elle pleure. Je la pose sur le canapé avec des jouets. Elle joue calmement. Super-Zouzou escalade le dossier. Il tombe. Se relève. Recommence. Je l’assieds et lui donne des jouets. Il joue. Ca dure 1 minute. Il re-escalade. Super-Zélysée joue toujours. Super-Zouzou s’énerve, Super-Zélysée aussi. Je jongle avec un ballon devant eux. Ils rient. Ils baillent.

Je prends Super-Zouzou, je vais le changer. Pendant ce temps là, J’ai remis Super-Zélysée sur le tapis avec des jouets (et belle-maman). Elles jouent. Je couche Super-Zouzou. Il sourit. Je couche Super-Zélysée. Elle sourit. En m’entendant, Super-Zouzou pleure. Je lui fais un câlin. Je le recouche. Il parle. Super-Zélysée l’entend. Elle pleure. Je vais lui faire un bisou. Elle parle. Je sors de la chambre. Les bébés pleurent. Une minute après, ils dorment.

 

Repos ! Je lance un film, discute avec belle-maman. Nous prenons un café. Il est 15h. 15h30, Super-Zélysée se réveille. Elle pleure. Belle-maman va la chercher. Super-Zélysée sourit. Super-Zouzou pleure. Il est 16h. Je le prends, je le change, nous partons.

 

 

Journée on ne peut moins intéressante, entre pleurs, rires, changements de couches et petits pots divers…

Avoir des jumeaux, c’est pénible…

 

 

Et vous, vous avec des enfants rapprochés ? Ma journée, c’est votre quotidien ? Et vous vous en sortez ?

 

Grâce à cette journée, je me suis bien aperçue que : les bébés ont faim en même temps. Les bébés n’évoluent pas pareil. Les bébés n’aiment pas rester tous seuls. Les bébés ne se calculent pas entre eux. Les bébés n’ont pas le même rythme. Les bébés sont jaloux. La fille est plus calme. La fille est plus chipie. Le garçon est plus débrouillard. Le garçon est plus casse-cou.

Malgré tout, ces deux bébés, je les aime plus que tout…

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article