Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

L’appréhension des futurs pères… le jour où ils se sentent « papa »…

image001-copie-54.png

 

 

Lorsque j’étais enceinte de Super-Zouzou, j’aurai souhaité plus d’implication de la part de L’Amour… J’aurais aimé qu’il s’extasie en sentant son fils bouger dans mon ventre, qu’il verse une petite larme à la première échographie, qu’il fantasme sur tous les petits vêtements dans les magasins… Mais non. L’Amour s’intéressait à tout ça, mais de loin. Comme si ma grossesse n’était qu’une période normale…

J’ai de nombreuses fois eu peur que la naissance de son fils ne lui fasse ni chaud ni froid, qu’il ne s’implique pas dans la vie de Super-Zouzou… Cette inquiétude m’envahissait, me rongeait, m’attristait…

 

En fait, du jour où Super-Zouzou a pointé le bout de ses fesses (siège décomplété), L’Amour lui a voué une passion débordante… A peine les avais je retrouvé, 2 heures après l’accouchement, qu’il me montrait les centaines de photos qu’il avait déjà faites, qu’il ouvrait la couveuse pour toucher son bébé, qu’il m’expliquait chaque détail de son évolution durant mes deux heures d’absence…

Chaque jour, L’Amour s’est investit, donnant le biberon, le bain, choisissant les tenues de Super-Zouzou, le berçant, l’admirant de plus en plus… Et cette passion grandit au fil des jours.

Je pense que L’Amour est devenu « père » le jour de la naissance de Super-Zouzou, alors que moi, j’étais « mère » bien avant, dès le jour du test de grossesse…

 

 

Hommes et femmes ne vivraient donc pas la parentalité à l’identique ? Serait ce plus difficile pour les pères, ne vivant pas la grossesse, de se sentir véritablement « papa » ?

 

 

J’ai donc regardé autour de moi le comportement des différents « papa » que je connais…

 

A commencé par MON papa à moi. Ce papa qui était si absent lorsque nous étions petits mon frère et moi. Ce papa qui ne nous a jamais donné un biberon, changé une couche, joué avec nous ou fait faire nos devoirs… Pour moi, mon papa est devenu père le jour où il s’est rendu compte qu’il pouvait nous perdre, qu’il pouvait, un jour, nous arriver quelque chose…. Il a dû devenir « père » lorsque nous sommes entrés au collège mon frère et moi, prenant le bus, passant nos journées loin de lui…

J’ai ensuite pensé à mon beau frère, qui, lui, s’est tout de suite senti père. Dès les premiers achats de matériel pour sa fille, dès la première échographie… Il s’est tout de suite investit dans son rôle, préparant l’arrivée de sa princesse parfaitement, s’en occupant sereinement, dès les premiers jours, avant même son arrivée…

Et puis je pense à mon frère, nouvellement papa (depuis ce mardi), qui, lui, ne se sent toujours pas « père ». Il n’a pas encore souhaité porter sa fille, trop petite, trop fragile…  Il se sentira « père » je pense, lorsqu’il s’en sentira prêt…

 

 

Et vous, vous vous êtes senties « mères » quand ? Et les papas ?

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

jesuisenceinte-poussezvous 06/02/2012 17:18


Coucou,


 


je pense qu'effectivement, ça dépend de chaque "papa", mais globalement, on observe vraiment une tendance masculine typique: tant qu'on ne VOIT pas la progéniture, elle n'existe pas vraiment.
Elle va arriver, elle est pas loin, mais elle n'est pas Là.


Ce qui fait que, généralement, c'est le jour de la naissance qu'un homme devient vraiment papa.


 


Bien-sûr, pour nous mamans, c'est forcément différent parce qu'on le sent bouger, interagir, réagir... il est déjà vivant et bien présent à l'intérieur de nos corps. :)


Perso, j'ai été maman tout de suite. Je ne me sentais pas "toute seule", bébé était là. Mais le jour de la rencontre, ça a été encore plus fort, et on s'aperçoit qu'être maman passe par plein
d'étapes, la grossesse est l'une d'elles et la rencontre assied vraiment ce statut maternel, le rend définitif.


Pourquoi pas avant? Je suppose que c'est pcq j'avais entendu parler de ces bébés qui ne respirent pas, dont le coeur arrête de battre, etc. Une part de mon esprit refusait d'accepter tant qu'il
n'y avait pas confirmation que bébé irait bien et que je pourrais être à jamais sa maman.


 


Voilà pour mon témoignage! :)


 

eniladlb 07/02/2012 08:57



Bonjour, et merci pour ton témoignage !


Tu as raison, les papas ont besoin de "voir et toucher" leur bébé pour avoir le déclic...


Moi je me suis sentie maman pendant ma grossesse. Je me souviens, je roulais en voiture, seule, et d'un coup je me suis mise à pleurer... j'ai réalisé que tout ce que je ferai désormais, ce
serait pour mon fils... ET là, je suis devenue réellement MAMAN...



Agat (MamanChat) 06/02/2012 14:40


Oh c'est mignon, en tout cas ca fait plaisir de lire qu'il se sent "déjà" papa ! 

Agat (MamanChat) 06/02/2012 13:34


J'aime beaucoup ton post sur les papa !!!



Je me rend compte que comme pour toi mon papa s'est rendu compte qu'il était vraiment père quand il a faillit me perdre à 17 ans...
Pour l'Ours il a mit 11 mois environ, un jour ou obligé de s'occuper de sa fille pendant 1 semaine il s'est rendu compte que ce n'était pas si affreux.


Moi j'ai mis environ 2/3 mois avant de devenir mère dans l'ame.

eniladlb 06/02/2012 14:15



Oui, chacun va à son rythme pour devenir parent...


Mon frère ça y est, il est devenu "papa" quand sa femme et sa fille sont sortie de la maternité, parce que "tu comprends, quand la petite pleure et qu'Elise est sous la douche, faut bien la
consoler la pauvre"...



Julien 01/02/2012 12:42


La jeune parentalité au masculin est très différente de celle de la maman. Sans me prononcer sur ses différences car je n'ai vécu la grossesse dans la peau d'une maman, je peux au moins
partager mon expérience;


9 mois de grossesse, c'est bien ! C'est à peu près le temps qu'il faut à un futur papa de comprendre ce qu'il l'attend. J'ai eu du mal à me projeter dans le prénoms, dans l'achat et l'aménagement
de la chambre, ... mais je le faisais toujours avec fierté et satisfaction. Sans trop pouvoir expliquer pourquoi. L'idée de devenir papa me plaisait bien mais je ne mesurai pas la totalité de ce
que cela voulait dire.


Le papa ne sent rien bouger dans son ventre. Le lien fusionnel entre la maman et le bébé est quelque chose qu'il ne pas resentir et que la maman ne peut peut sans doute pas décrire avec des
mots.


Suite à la naissance de bébé, tout n'a pas changé d'un coup d'un seul. Il m'a fallu quelques heures, quelques jours pour comprendre que c'était notre bébé et que j'étais et serais toujours son
papa. 


Il faut du temps et aujourd'hui encore, plusieurs mois après, mon rôle de père devient de plus en plus évident et naturel. 


La grossesse de ma femme a été une période magnifique mais qui nous a demandé à l'un et l'autre de développer notre l'empathie. 


 

eniladlb 01/02/2012 13:30



Un beau témoignage de papa, merci.


Il est vrai que les papas ne vivent pas les 9 mois de la même manière que les mamans, et qu'ils doivent "apprendre" différemment...