Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Comment mon corps a senti le coup de la mauvaise pilule…

pilule3.jpg

 

 

Quelle femme sous pilule (ou l’ayant été) ne se sent pas concernée par cette histoire de pilules de dernière génération ?

Moi en tous cas, depuis qu’on ne parle que de ça, je ne peux que me souvenir qu’il y a 2 ans, mon corps a refusé de lui-même ce type de pilule… Et que si je ne l’avais pas écouté, je ne serai peut-être pas là ce matin…

 

 

Ma pilule et moi, c’est une histoire de longue date… Je l’ai prise à 17 ans, il y a 10 ans déjà...

A l’époque, après un long entretien avec mon médecin, après des examens gynécologiques complets, il avait décidé de me prescrire Adepal, une pilule d’ancienne génération, en me précisant bien que si je me mettais à fumer, avec mes problèmes de circulation sanguine, il faudrait de nouveau faire un bilan…

Adepal, je ne l’ai jamais quittée. Elle me convenait bien, je ne voyais donc pas pourquoi je changerai (contrairement à mes amies de l’époque qui enchainaient les pilules différentes, pour voir celles qui feraient gonfler les seins ou qui stopperaient les règles).

 

 

Puis il y a deux ans, quelques jours après mon accouchement, une infirmière est venue dans ma chambre de maternité pour me proposer une ordonnance. Elle voulait savoir quel moyen de contraception je souhaitais utiliser.

Après lui avoir dit que je comptais reprendre la pilule, elle m’a tendu la feuille d’ordonnance, avec une pilule de dernière génération prescrite pour 6 mois. Sans question. Sans entretien. Sans examens…

 

Avec les hormones, les nouvelles responsabilités, mon bébé qui devait passer des échographies de hanches, mon mari qui reprenait le travail, je ne me suis pas posée de question, et ai commencé cette pilule inconnue…

 

 

Après quelques semaines seulement de prise de pilule, j’ai commencé à gonfler, à avoir des baisses de tension, de petits évanouissements…

J’aurais très bien pu penser que mes hormones se régulaient, que la fatigue accumulée me jouait des tours, que je ne me nourrissais pas assez… mais non. J’ai préféré écouter mon corps, et ai tout de suite pensé à cette pilule que je mangeais chaque jour…

 

J’ai donc profité de mon rendez-vous de « suite de césarienne » pour en parler avec mon gynécologue… qui a hurlé dans son bureau en apprenant quelle pilule je prenais depuis 2 mois désormais… Il a hurlé parce que cette pilule n’était pas faite pour moi. Il a hurlé parce qu’une infirmière m’avait fait une ordonnance sans examen. Il a hurlé parce que je devais absolument cesser cette prise de pilule, même au milieu de la plaquette.

Puis il m’a prescrit MA pilule, en m’expliquant bien quand la reprendre.

 

Et tous mes problèmes ont disparu… J’ai perdu ces kilos qui m’avaient fait gonfler. Je n’ai plus eu de malaises. Je n’ai plus été fatiguée…

 

 

Et aujourd’hui, suite à tous les reportages que j’ai pu voir sur ces pilules de nouvelle génération, je ne suis que soulagée d’avoir agi aussi rapidement. Parce que j’aurais moi aussi pu être une de ces victimes de pilules…

Parce qu’une pilule, avant d’être un moyen de contraception efficace, est un médicament…

 

 

Et vous, vous utilisez quel moyen de contraception ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mélanie 25/01/2014 17:29


Pour moi DIU au cuivre, sans jamais avoir eu d'enfants, et c'est génial!


J'ai commencé par la pilule (2ème génération) mais je commençais à être un peu dangereuse dans la prise (oublis de moins de 12 heures donc pas de risques, mais un de ces 4, je pense que j'aurais
bien pu l'oublier plus que le délai limite...). 


Pour le risque avec les 3ème et 4ème gé, je pense qu'il faut énormément relativiser et justement prendre de la distance avec les médias. Les risques thrombo-emboliques veinuex sont présents même
avec les pilules de 2ème gé (comme Adépal). Ils sont augmentés avec les pilules de 3ème et 4ème gé mais cela reste rare (3 à 4 cas pour 10 000 contre 2 cas pour 10 000 pour les pilules de 2ème
gé) et bien inférieurs aux risques que tu as de faire un caillot pendant la grossesse (6 cas pour 10 000)! De même, il y a des situations plus à risques que d'autres qui contre-indiquent plus ces
pilules. 


Par rapport à ta prescription de pilule à la mat, je pense que c'était une sage-femme (et pas une infirmière qui te l'avait faite). Les infirmières en France ne peuvent pas prescrire une
contraception en 1ère intention comme la pilule. Elles peuvent par contre renouveler des pilules sous certaines conditions. On t'avait prescrit quoi? En fait, je te demande cela car on peut
prescrire une pilule avec un progestatif de 3ème génération mais, si elle est progestative pure (ex: Cérazette ou ses avatars), ce n'est pas un souci étant donné que c'est la combinaison
oestrogènes de synthèse ET progestatif de 4ème ou 3ème gé qui est plus à risques. 


En tout cas, je suis d'accord sur le fait que la pilule est bien un médicament et pas un bonbon. 

Eniladlb 27/01/2014 14:15



Oui, après ma grossesse, j'arrête la pilule !


Je testerai stérilet simple, on verra...



Luciole 18/02/2013 21:45


moi pareil, suite à mes deux accouchements j'ai eu une vulgaire ordonnance sans aucun examen ni même de questions! J'ai jeté les ordonnances, j'attendais mon retour de couche et j'allais voir ma
gynéco. A la suite de mon premier enfant, elle n'a pas voulu me redonner la même pilule, mon corps comme le tien a pas super bien réagi, j'ai eu au moins quatre différentes et comme je voyais que
ça me convenait pas, j'ai tout arrêter... Bébé 2 s'est pointé alors que je 'my attendais pas vu que pour bébé 1 j'avais du être un peu aidé par des traitements. Maintenant je prends de nouveau la
pilule, une que j'avais essayé mais qui ne me convenait pas entre les deux grossesse. Là elle me va parfaitement, va comprendre!! Sûrement que c'était le destin à l'époque je devais retomber
enceinte lol

Eniladlb 19/02/2013 09:03



Oui, bizarre... Des fois on n'explique pas les choses...



april 18/02/2013 14:09


Bonjour, de mon côté, je prends Jasmine depuis plusieurs années et je ne vais pas arrêter. J'ai vu mon docteur pour savoir si je devais abandonner la pilule mais il m'a dit que les autres
pillules (toute génération confondue) ou stérilets hormonaux ou autres moyens hormonaux auraient les mêmes effets. Il ne faut pas accuser uniquement les pilules.


Un homme sur 60000 meurt d'une ambolie pulmonaire


2 femmes (qui ne prennent pas la pilule) sur 60000 meurent d'une ambolie pulmonaire


3 femmes qui prennent la pilule sur 60000 meurent d'une ambolie pulmonaire


6 femmes qui fument (mais ne prennent pas la pilule) sur 60000 meurent d'une ambolie pulmonaire


60 femmes qui fument et prennent la pilule sur 60000 meurent d'une ambolie pulmonaire


J'ai arrêté de fumer il y a longtemps et j'en suis ravie.


Bonne journée

Eniladlb 18/02/2013 14:13



Oui, tu as eu raison de demander conseil à ton médecin. Et s'il ne te conseille pas d'arrêter, continues, il faut aussi savoir faire confiance aux professionnels !



Aggie 18/02/2013 12:12


J'ai pris diane 35 pendant 15 ans, j'ai commencé à 14 ans pour l'acné puis je l'ai gardée comme contraceptif. Je l'ai arrêtée il y a 5 ans et depuis mes problèmes de jambes lourdes vont beaucoup
mieux. Je ne suis pas prête de recommencer à prendre une pilule. En tout cas tu as bien fait d'écouter ton corps et heureusement que ton gynéco a réagi de la sorte.

Eniladlb 18/02/2013 14:14



Oui, chaque corps réagit de façon différente aux médicaments, et il ne faut pas prendre les symptômes à la légère !


Tant mieux si tes problèmes de jambes lourdes vont mieux ! Comme quoi, la pilule n'y est peut être pas pour rien...



Ker Mary 18/02/2013 11:03


ici c'est sterilet après ma deuxième. Mais mon corps est en lui même un mode de contraception puisque j'ai besoin d'une aide exterieur medicale pour tomber enceinte. Genre j'ai mes règles tous
les 9 mois. Du coup avec la pillule ça me soulait d'avoir mes règles tous les mois

Eniladlb 18/02/2013 14:15



Oui c'est clair !


Je pense passer au stérilet aussi un de ces jours...



HannahSue 18/02/2013 10:11


Mon corps ne tolère pas/plus les pilules, j'ai tenté le stérilet, que j'ai rejeté... donc pas de contraception pour moi. On sait ce à quoi on s'expose, nous ne sommes pas fous, juste prêts à
accepter si une surprise arrive.  Après le 2e (prévu ou non ^^), je retenterai le stérilet, je pense.

Eniladlb 18/02/2013 14:15



Pas facile de ne rien supporter...


Au moins vous êtes prêts à accueillir bébé s'il décide de s'accrocher, c'est bien !



la farfa 18/02/2013 09:51


Moi, je suis passer au stérilet au cuivre après l'accouchement. Et je ne le regrettte pas. Si je devais regretter quelque chose, c'est que la première gyné que j'ai vu, à 20 ans, ne m'ai pas
donné de choix, n'ai même pas laissé entendre que je pouvais choisir autre chose que sa pilule... je n'ai eu aucune explication, rien. Et comme beaucoup, bêtement, j'ai fait confiance et je ne me
suis pas posé de questions... c'était elle la gynéco, elle devait savoir ce qu'elle faisait...

Eniladlb 18/02/2013 14:16



Je comprends que tu ai fait confiance à ton médecin, c'est normal...


Après ils ne font peut être pas tous les mêmes démarches, sans pour autant être moins bons...



sophie-mum 18/02/2013 09:21


j'ai tjs gardé la meme pillule meme apres mon accouchement a lhopital il voulait me la changer et j'ai dis non

Eniladlb 18/02/2013 14:17



Tu as bien fait ! Au moins ta pilule tu la connaissais et elle te convenait !