Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Quand tu ne peux plus parler de tout à la maison…

Quand tu ne peux plus parler de tout à la maison…

Cela fait un an que j’ai changé de travail. Une belle opportunité qui m’a fait gagner en responsabilités (et en salaire). Si les 6 premiers mois étaient intenses et limite paradisiaques, depuis 6 mois, je déchante… On a changé de DG, et avec lui, de méthodes de travail…

Aujourd’hui donc, cela fait 6 mois que je travaille avec une personne inhumaine, et incapable de prendre des décisions…

C’est donc un climat tendu, étouffant, vraiment désagréable qui m’entoure au quotidien. La seule chose qui me « rassure », c’est que tous les services sont concernés, et pas seulement moi.

 

Heureusement, j’ai d’excellents collègues avec qui je m’entends très bien. Ca allège les 10h30 que je passe 5 jours sur 7 au boulot !

 

Quand on passe autant de temps au travail, quand on rentre chez soi le soir, on aime évacuer. Parler de sa journée en sirotant un petit cocktail. Critiquer son boss. S’amuser de ses collègues. Partager ses anecdotes avec sa moitié. Comme un exutoire. Mais surtout pour avoir l’impression de partager tout ce temps passé seul avec sa famille.

Personnellement, ce temps d’échange, j’en ai besoin. J’en avais besoin…

 

Le week end dernier, je me suis pris une claque monumentale sans m’y attendre. Mon coeur s’est brisé. Et tout ce que j’aime partager s’est effondré… Peut-être l’ai-je cherché ?

 

Le week end dernier, alors que nous allions rejoindre des anciens collègues de chéri, je lui demande de ne pas parler QUE du travail, parce que c’est chiant… Pas dans le sens « parler du travail c’est chiant ». Juste parce que ne parler QUE de ça, pour ceux qui ne connaissent pas, ça peut être long. Parce qu’avec ces anciens collègues là, je savais qu’ils parlaient beaucoup de personnes que je ne connaissais pas. Sans m’expliquer. Sans m’intégrer.

Et sa réponse m’a glacée. A la place d’un simple « Non ne t’inquiète pas » (qui m’aurait largement apaisée), j’ai eu droit à un « pas aussi chiant que le tien de boulot »… avec tout un tas de répliques tirées de moi, sur un ton sarcastique…

Tout ce que j’avais pu partager depuis quelques semaines tourné au ridicule, sans une pause, sans un sourire, sans une plaisanterie. Comme si tout ce que je pouvais raconter, pour partager, n’étais finalement que du vent qui ennuie…

 

C’était samedi soir. J’ai eu du mal à le digérer…

 

Depuis lundi donc, je ne peux plus parler boulot à la maison… Je ne raconte plus mes journées. Je n’échange plus à ce sujet. Je ne dis plus rien qui concerne ce que je fais 10h30 par jour… 52 heures par semaine. 218 jours par an.

C’est dur. C’est long. C’est pénible.

Tout garder pour soi. Se retenir de parler. Ne pas raconter.

 

Le week end dernier,  j’ai perdu une partie de mon confident sans m’y attendre… Ca me fait peur.

Quand j’étais en congés maternité, j’avais peur que mes discussions ne soient pas intéressantes parce que je ne faisais rien d’autre que de m’occuper des enfants et de la maison. Au final, ça devait aller…

C’est compliqué pour moi. Mais je vais m’y tenir…

 

Et vous, vous parlez de quoi chez vous le soir ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

Auroranna 17/11/2016 12:52

Ahhhh! Le tact héréditaire légendaire! Lol.
Ils disent ça sur le moment, sans vraiment y réfléchir, et ils ne voient pas que ça blesse...
Les, hommes, ces aliens venus d'ailleurs.

Auroranna 18/11/2016 21:25

Encore heureux! Manquerait plus que ça.
Gros bisous ma belle.

EnilaDlb 17/11/2016 13:17

Heureusement je n'ai pas encore droit à "bourricot !" ^^^
Mais bon, c'est moche quand même...

Valérie 16/11/2016 17:25

C'est parfois compliqué ici aussi ! Le pire qu'il a pu me dire, parce qu'il rentre du boulot un samedi soir à plus de 20 h et que j'avais passé la journée entière seule et que je lui ai fait part de mon ressenti, de me sentir seule : "c'est bon, je ne rentre pas du boulot pour t'entendre te plaindre !" Ça m'a fait l'effet d'un coup de poignard ! Ou alors je pose des questions sur sa journée et qu'il n'a pas envie d'en parler ou que du coup, je ne pose plus de questions et je ne m'intéresse pas à lui ! Bref, à travailler autant d'heures comme il le fait, à s'épuiser au boulot, il n'a plus la patience de rien pour nous, n'a plus tellement envie de sortir... Moi j'aimerais avoir mon homme plus souvent à la maison même si du coup nous devions avoir moins d'argent, mais un homme à l'écoute, moins stressé, moins centré sur lui-même du coup même s'il prétend faire tout ça pour nous. En résumé, nous ne parlons pas beaucoup quand j'y pense et j'aimerais que cela change et vite !