Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Et laisser couler le temps…

Et laisser couler le temps…

Le soir, quand on rentre, rien ne traîne… On joue un peu, on range un peu, on cuisine, on prend le bain, on dîne… Tellement de choses à faire/à gérer quand on travail et qu’on est loin de chez soi plus de 10h par jour…

 

Hier soir, alors que je venais de lancer la soupe en cuisson, et que je m’apprêtais à ranger, je t’ai entendu. Tu m’appelais mon tout petit…

Tu étais dans ta chambre, et tu n’arrivais pas à récupérer ta tétine, glissée sous ton lit.

D’habitude tu te débrouilles bien seul. Mais hier soir, tu m’as appelée. Tu avais besoin de moi.

Je t’ai donné ta tétine, tu as pris ton doudou contre toi, et tu m’as regardé avec tes yeux pleins de larmes.

Je t’ai tendu les bras, et tu t’es blotti contre moi.

Je t’ai porté jusqu’au canapé, et on s’est posé. Juste tous les deux.

Nous sommes restés longuement ainsi. Juste tous les deux, tête contre tête, à s’écouter chacun respirer. Je t’en ai fait des tonnes et des tonnes de baisers. Combien de temps ? Je ne sais pas. J’ai profité.

Et quand tu as été rassasié de moi, notre soirée a continué.

 

Hier soir, j’ai laissé le temps couler…

J’ai laissé le linge plié sur le tapis un peu plus longtemps avant de le ranger. J’ai laissé les magazines et prospectus à jeter sur la table basse (ils doivent encore y être). J’ai laissé le thermomix sonner en fin de cuisson un peu plus longtemps. J’ai laissé tout ce que je devais et voulais faire pour toi.

Hier soir, tu avais besoin de moi.

Et sache que je serai toujours là pour toi…

 

Et vous, vous laissez aussi couler le temps ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article