Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Faut il forcer son enfant à avoir un ami handicapé ?

Faut il forcer son enfant à avoir un ami handicapé ?

Ce titre est plutôt étrange, mais je n’ai pas réellement su comment exprimer cette question qui me taraude…

Depuis cette année, Super-Zouzou, dans sa classe de moyenne section, a un camarade handicapé. Outre son handicap physique qui l’empêche de « bien marcher » et de « bien tenir ses bras », il a aussi un retard de langage, ainsi que des accès de colère/violence.

Super-Zouzou ne m’avait jamais parlé de ce petit garçon, qu’on appellera ici Tibo, jusqu’à ce qu’on reçoive la photo de classe. Moi, je connaissais ce petit Tibo pour avoir déjà discuté à maintes reprises avec sa nounou. C’est donc toute surprise que j’ai demandé à Super-Zouzou :

  • « Tiens, il est dans ta classe Tibo ? »
  • « Oui »
  • « Et c’est ton copain ? »
  • « Non »

C’était clair. Net. Et sans réflexion de sa part. Pourtant, je me suis inexplicablement sentie obligée d’en savoir plus.

  • « Pourquoi c’est pas ton copain ? »
  • « Bah, il ne court pas vite. Il est trop nul »
  • « Ok il ne court pas vite. Mais il fait d’autres trucs. Il doit sûrement aimer jouer aux petites voitures par exemple »
  • « Humpf. Oui. J’sais pas. On mange quoi ? »

Et puis cela nous a travaillés. Pourquoi notre fils montrait aussi peu d’empathie envers ce petit Tibo ? De notre point de vue d’adultes, on ne comprenait pas pourquoi Super-Zouzou ne voulait pas faire d’efforts pour intégrer ce petit garçon…

Je suis donc revenue à la charge quelques jours après…

  • « T’as joué avec Tibo aujourd’hui »
  • « Ben non hein. J’ai joué avec Léo et Axel ! »
  • « Mais ya du monde qui joue avec Tibo ? »
  • « Oui oui. Il a une copine. »
  • « Ah c’est bien. Et tu ne joues pas avec eux des fois ? »
  • « Non. Tu sais, Tibo il était puni parce que il a tapé la maîtresse. Moi j’veux pas qu’il me tape. On mange quoi ce soir ? » (oui, mes gosses ne pensent qu’à la bouffe le soir)

Et depuis, j’ai lâché l’affaire. Je ne parle plus de Tibo. Parce que finalement, après réflexion, je n’ai aucune raison de le forcer à aimer quelqu’un plus que quelqu’un d’autre. Même si je ne veux pas que Tibo soit seul à cause de son handicap, je n’ai aucun pouvoir de forcer mon fils à l’apprécier, à jouer avec à des jeux auquel il n’a pas envie de jouer.

J’ai quand même pris le temps de lui expliquer le handicap. Que tout le monde pouvait être différent, mais que des fois, la maladie prenait le dessus. Qu’on n’y était pour rien. Qu’on mettait plus de temps à apprendre, à comprendre.

Et puis l’autre jour, de lui-même, Super-Zouzou m’a parlé de Tibo.

  • « Tu sais, Tibo, il n’arrive même pas à dire mon prénom ! »
  • « Ce n’est pas de sa faute mon chéri. Tibo mets plus de temps à apprendre, mais si tu lui expliques bien, il y arrivera à force. »
  • « Oui. Je lui ai dit. C’est mon copain tu sais. »

Bref, je pense que cette situation est compliquée pour tout le monde. Mais les copains à cet âge, ça va, ça vient. Handicapé ou pas.

Et vous, vous réagiriez comment ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

working mum 06/03/2016 05:06

Sans porter de jugement, j'aurais réagir comme toi! Sans parler de handicap, il y a un enfant mouton noir dans la classe de ma fille et j'essaye de lui expliquer la différence, le respect, l'acceptation que ce n'est pas parce qu'il est plus lent ou bizarre qu'on doit le rejeter!

Allychachoo - Famille en chantier 05/03/2016 20:30

Ton article me fend le cœur, car je suis de l'autre côté, celle qui devra peut-être expliquer à son fils pourquoi les autres enfants ne veulent pas jouer avec lui... Comme tu le dis, c'est compliqué pour tout le monde.

EnilaDlb 06/03/2016 08:32

Compliqué pour tout le monde oui...
J'espère que ton fils trouveras des amis, des vrais, et qu'il n'en souffrira pas. Ici le petit Tibo garde son sourire et sa joie de vivre quand il entre/sort de l'école. Je me dis qu'il doit y être tout de même bien intégré...

Die Franzoesin 05/03/2016 13:30

Je trouve ta réaction très juste. Au delà ton article pose quand même la question de l'intégration : est-il vraiment judicieux de scolariser cet enfant avec d'autres enfants aux capacités très différentes ? Je connais le sujet de près, de part mon vécu personnel et professionnel et je trouve que la réponse n'est pas toujours évidente.