Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Super-Zouzou, Little Baby & Cie...

- Femme active. Maman débordée. Addict Slow life, Hygge, Minimalisme & Cie - Un mari. Deux garçons. -

Vivre avec un enfant angoissé…

Vivre avec un enfant angoissé…

Depuis qu’il sait exprimer ses sentiments, poser des questions et dire ce qu’il ressent, j’ai pu remarquer que Super-Zouzou était un petit garçon vraiment très angoissé. Il pense tout le temps, son petit cerveau mouline tout le temps, et il s’inquiète réellement pour des broutilles. Chez lui, le moindre détail peut prendre des proportions énormes, jusqu’à l’empêcher de bien dormir…

Avec Super-Zouzou, pas de place pour l’imprévu, au risque de devoir négocier, expliquer, contraindre ou forcer…

Difficile de savoir comment réagir tant son angoisse peut survenir de n’importe où…

Alors on compose avec… Soit de manière douce, soit de manière pédagogique, en s’énervant quelques fois, par le biais du chantage ou encore des disputes quand vraiment on n’en peut plus…

Si une angoisse survient dans la rue, et selon notre réaction, on peut alors facilement être jugé…

Parce que vivre avec un enfant angoissé, c’est réussir à composer…

  • Quand lors d’un déjeuner entre collègue, la Nounou laisse un message vocal en s’excusant parce que « Super-Zouzou pleure depuis une demi-heure parce qu’il ne sait pas si vous avez bien rangé son ballon comme vous lui aviez dit hier soir… ». Et que vous devez donc l’appeler pour lui dire que « oui oui, il a bien été rangé pour la nuit » (alors que non), mais que « s’il est dehors quand tu rentres, c’est parce qu’on a fait une partie de foot avec papa à midi »…
  • Quand on l’entend en larmes à 3h15 du matin, parce qu’il ne sait pas où il a rangé sa balle rebondissante…
  • Quand il ne fait que se relever pendant une heure au coucher, pour vérifier si son père n’a pas jeté ses balles rebondissantes (toujours elles !) comme il l’avait menacé s’il ne se calmait pas…
  • Quand on a oublié de le prévenir qu’aujourd’hui il y avait sortie scolaire au spectacle, alors qu’il pensait passer une journée « normale ».
  • Quand il veut absolument offrir une montre à sa maman pour la fête des mères, et que le jour J son père ne l’a toujours pas emmené à la bijouterie…
  • Quand on lui avait dit qu’on irait à tel endroit, et qu’au dernier moment un imprévu fait qu’on doit aller ailleurs…
  • Quand il a perdu une voiture bleue (alors qu’il en a 10) et qu’il veut absolument la retrouver…

Non, vivre avec un enfant angoissé, ce n’est pas de tout repos… Surtout quand on est hyper désorganisé, qu’on ne prévoit jamais rien et qu’on change tout le temps d’avis !

La plupart du temps, pour venir à bout de ces angoisses, il faut lui prouver par A+B qu’il se fait du souci alors qu’il n’y a pas lieu d’être. Il a d’ailleurs appris le terme CQFD…

Ainsi, pour le coup des balles, il ne se calme que si on lui montre qu’elles sont bien rangées.

La manière douce fonctionne également plutôt efficacement. Lui expliquer doucement que ce n’est pas grave si une des 8 balles a disparu. Ou qu’on ne jetterait jamais un de ses jouets sans lui dire. Ou qu’on avait juste oublié qu’il y avait ce flutain de spectacle parce qu’on n’a pas d’agenda.

Mais des fois, seule la punition vient à bout de ces angoisses qui se transforment en colère…

D’ailleurs, des fois, quand je le vois ainsi angoissé, je me dis qu’il a limite des troubles se rapprochant de Tocs, voire d’autisme…

Puis je me ravise et pense qu’il est juste trop sentimental.

Dans le doute, nous avons quand même décidé de l’emmener voir un magnétiseur. Au cas où il puisse « ôter ces angoisses »… Et si rien n’y fait, peut être envisagerai je une ou deux séances avec un psychologue, dans le doute…

Et chez vous, on a des angoisses du genre ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Eniladlb

Mère de Super-Zouzou, heureuse, curieuse, pleine de vie, je présente sur ce blog ma fabuleuse vie de maman...
Voir le profil de Eniladlb sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mélissa 02/06/2015 12:03

Ma fille de 19 ans est sous anti-depresseurs pour angoisses compulsives depuis 2 ans 1/2, elle a toujours été angoissée, est suivie par les psy depuis l'âge de 6 ans.... c'est ainsi, avec l'âge elle arrive mieux à relativiser mais c'est très difficile à gérer pour elle....

sophie-mum 02/06/2015 11:07

ah oui pas de tout repose dis donc non ici ca va pas d'angoisse bon suis assez organisé la semaine mais le week end sont parfois rythmé d'imprévu